Actualités

02.11.2011

|

La Rédaction

|

Un projet pionnier de microfinance « verte » en Amérique latine

source : Banque interaméricaine du Développement

Pour aider les petites entreprises d’Amérique Latine et des Caraïbes à utiliser de l’énergie renouvelable et des « technologies propres », la Banque Interaméricaine du Développement (IDB) et le Fonds de Développement Nordique lancent « Ecomicro » . Doté d’une enveloppe de 7 millions de dollars sur sept ans, le projet s’appuiera sur les Institutions de microfinance (IMF) du continent, qui fourniront notamment des microcrédits « verts » à leurs clients.

« Les Institutions de microfinance sont extrêmement bien placées pour utiliser leurs réseaux, leurs clients et leur réputation pour financer des technologies propres. Elles ont démontré leur capacité à adopter des nouveaux produits financiers qui était perçus au départ comme complexes et non rentables », explique Gregory Watson, du Multilateral Investment fund (MIF), un programme qui dépend de l’IDB.

Concrètement, le projet financera des services de formation destinés aux IMF et les aidera à développer des produits innovants de microcrédit « vert ». Ecomicro accompagnera aussi les IMF dans la mise en place de systèmes de gestion des risques climatiques. Les entreprises visées en bout de chaîne sont les PME et les TPME, précise les deux partenaires.

Créé en 1989, le partenaire européen de l’initiative, le Nordic Development Fund, est une agence de développement spécialisée dans la lutte contre le changement climatique dans les pays à faibles revenus. Ce fonds regroupe la Norvège, la Finlande, l’Islande, la Suède et le Danemark.